Klingenthal est une petite ville de longue tradition musicale, située en Saxe, à la frontière de la Bohême. Dès le milieu du 17ème siècle, les fabricants d’instruments de musique viennent s’y installer. Tout d’abord vinrent des luthiers de Bohême. Puis suivirent les fabricants d’instruments bois et des cuivres. Au 19ème siècle, ce fut au tour de l’harmonica, qui ne tarda pas à dominer le paysage urbain avec une multitude d’ateliers de fabrication. Le boom fut si important que Klingenthal devint dès 1840 le plus grand centre allemand d’harmonicas.

La production d’accordéons débuta lorsqu’en 1852, Adolph Herold rapporta l’instrument de  Magedeburg. Étant donné que l’harmonica ressemblait fortement à l’accordéon encore simple de l’époque, les fabricants n’eurent pas de grandes difficultés à le reproduire. Par la suite, les marques réputées telles que Barcarole, Contasina, Firotti, Horch, Royal Standard virent le jour et la fabrication d’accordéons devint une branche importante du domaine de la musique. De nombreuses inventions brevetées témoignent encore aujourd’hui de la créativité et de l’imagination des ingénieurs et des fabricants d’accordéons.

En 1948, plusieurs sociétés furent regroupées en entreprise collective, la «VEB Klingenthaler Harmonikawerke», tandis que d’autres sociétés s’unirent en coopératives de production artisanales ou devinrent semi-publiques. En 1973, toutes les entreprises restantes furent regroupées dans la VEB Klingenthaler Harmonikawerke, qui vit son effectif passer à plus de 3500 employés.

La concentration de la production avait aussi ses avantages : plus d’une trentaine d’ingénieurs et de techniciens étaient alors chargés de rationnaliser la production et d’amener la qualité et le service à un très haut niveau. Le clavier plastique monté sur deux axes et la mécanique de combinaison plastique-métal qui peut se démonter entièrement à l’aide de deux vis ne sont que deux des nombreuses inventions datant de cette époque.

Des instruments d’artistes remarquables tels que le Weltmeister Supita virent le jour, suivis d’audacieuses innovations comme le Weltmeister Consona ou le Barcarole Sonaphon. Avec la fin de la RDA, le marché de ce secteur s’effondra car les prix des produits de l’est ont quadruplé du jour au lendemain du fait de l’introduction du mark allemand.

Dans ce contexte, il fallut se séparer de nombreuses parties de l’entreprise. Et c’est ainsi que la VEB Klingenthaler Harmonikawerke devint en 1992 la Harmona Akkordeon SARL, qui produit encore aujourd’hui exclusivement à Klingenthal les accordéons de la marque Weltmeister.